3ème jour de la mission d’exploration de Dustplanet, l’objet céleste détecté en 4854 par la sonde Croiseur 9.

Aujourd’hui l’équipe a fouillé la zone EQ-LE-78954U. Nous pensons que nous allons progressivement réussir à comprendre ce qu’il s’est passé sur cette planète qui a jadis abrité la vie.

Comme sur les autres zones visitées un monolithe lumineux est présent au centre de la zone. Autour tout n’est que désolation. Arbres coupés, ou brisés, et pétrifiés, la poussière s’accumule sur les sols quand elle n’est pas balayée par les tempêtes qui sévissent ici, les vestiges caractéristiques de routes faites d’un sol bitumineux s’estompent mais restent encore bien visible, des pans de murs de moins de deux mètres de haut sont encore debout, sans doute des habitations pour les humains qui ont vécu ici il y a fort longtemps.

Nous n’avons, cette fois encore, pas trouvé de traces de vie organique en dehors de quelques mousses ou lichens. Nous pensons que les corps des animaux et des habitants de cette planète sont devenus poussière à leur tour. Nous ne deséspérons pas d’en trouver un jour, protégés des effets du temps par de l’argile par exemple, enfouis dans le sol.

Comme sur les autres zones les casques d’exploration, sur lesquels l’inscription HoloLens se devine encore, se sont activés lorsque nous sommes arrivés à l’approche du monolithe. C’est à ce moment qu’il s’est allumé lui aussi. Les BM I se sont à leur tour activées tout autour de la zone, nous avons commencé les retranscriptions des témoignages des humains qui se sont enregistrés avant de mourir, partir ou de disparaitre. Nous rappelons que nous ne savons pas encore ce qui a pu se passer si si des humains ont quitté leur planète pour une autre.

Toutefois, grâce à cette nouvelle exploration, le scénario de la fin, sans être encore définitivement arrêté, se précise. Des indices solides nous ont été donnés. Par respect du protocole d’exploration nous ne transmettons pas nos propres analyses.

Nous vous envoyons les matériaux recueillis, photos du site et des HCBMII de la zone, captation et retranscription écrite des enregistrements, échantillons de pierres, murs, arbres, lichens, fossiles aux fins d’examen et d’analyse

L’équipe est épuisée, nos combinaisons sont lourdes ici, l’air étant irrespirable. Nous partons demain explorer la zone EQ-LE-78955U, située plus au nord.

Pour l’équipe,

Le commandant Jethro Tull.

Solastalgia, une installation immersive en réalité augmentée d’Antoine Viviani et Pierre-Alain Giraud, jusqu’au 29 mars 2020 aux Champs Libres, Rennes.

Imprimer

Références

I Bulles Mémorielles
II Humains Créateurs des Bulles Mémorielles