Le rôle du compteur Linky dans l’accompagnement de la transition énergétique

C’est entre autres en pleine conscience de ces nécessaires évolutions que le compteur Linky a été développé. Il permettra de connaitre de façon plus fine et presque en temps réel l’état des productions du pays ainsi que l’état de la consommation, brique indispensable à la mise en place de réseaux intelligents (smart-grid) capables par exemple de délester certains équipements électriques à des moments critiques ou de mieux contrôler et mesurer l’injection dans le circuit de productions locales. C’est aussi dans le but de permettre à chacun de prendre conscience de sa propre consommation qu’il a été développé. Enfin, dans l’éventualité de tensions sur les approvisionnements ou la production, Linky jouera aussi un rôle majeur en permettant de mieux connaitre l’état du besoin.

Alors, puisque c’est le sujet, nous vous proposons un rapide fact-checking sur Linky.

Non, le compteur Linky n’est pas dangereux pour la santé

Avant même le déploiement des compteurs Linky en 2016 des oppositions se sont fait jour, principalement motivées par sa prétendue dangerosité. Ce projet date de 2006. Pour en savoir plus sur le projet de compteur intelligent Linky, brique essentielle des évolutions du marché de l’électricité en France la page Wikipedia qui lui est dédiée rassemble les informations essentielles.

Disons-le d’emblée : ces compteurs ne sont pas dangereux et n’utilisent aucune technologie dont on n’aurait pas déjà prouvé l’innocuité.

Des études sérieuses et approfondies sont d’ailleurs à la disposition de chacun, comme celle réalisée par la rédaction de Canard PC, un magazine bien connu des amateurs de jeux vidéos et de matériel high-tech, qui offre gratuitement dans ses archives le dossier complet consacré au compteur, à retrouver ici. Un peu technique, nous le concédons, il est néanmoins facile d’accès à tous les curieux. Nous ne pouvons que vous en conseiller la lecture pour discerner une bonne fois pour toute le vrai du faux d’un dossier qui déchaîne les passions.

Vous pouvez aussi découvrir cet article synthétique de 60 millions de consommateurs et cet autre article, du Monde, salutaire, où le quotidien refait le point sur le résultat de l’audience du tribunal administratif de Blagnac où des opposants à Linky laissent penser qu’ils auraient obtenus gain de cause.

Linky envoie des données à ENEDIS une fois par jour.

Suivi de consommation depuis votre espace client ENEDIS

Linky envoie à ENEDIS (ex ERDF) les données de consommation, mesurées toutes les 10 minutes (intervalle imposé par la CNIL), entre minuit et 6h du matin. Elles contiennent le numéro de série du compteur, la date et l’heure, l’énergie active consommée au total (Wh – l’index de base), la puissance instantanée active (W), réactive (VAR) et apparente (VA) ainsi que les tensions (V) et courant (A) et un registre de statuts : état du disjoncteur interne, l’ouverture (ou non) du cache-borne, la présence d’une surtension et le sens de l’énergie active (consommation ou production d’électricité).

Enedis transmet ensuite une partie de ses informations aux fournisseurs d’énergie afin qu’ils puissent connaitre les volumes d’électricité à facturer. Les informations de consommation sont accessibles à chaque client sur la plateforme de ENEDIS, elles permettent de suivre sa propre consommation, sous forme de cumul avec toutefois un décalage d’une journée.

Oui, les données acquises par Linky permettent d’en savoir plus sur votre vie

En effet, ces données permettent d’obtenir des informations sur votre foyer. Les algorithmes exploitent et croisent entre elle d’importantes quantités de données à partir desquelles il devient possible de déceler des informations plus ou moins sensibles. Cependant le pas de mesure (c’est-à-dire l’intervalle de temps entre deux mesures) de 10 minutes limite grandement l’analyse et ne permet pas d’entrer dans les détails. Il en est de même pour la fréquence d’envoi des données.

Enfin, la CNIL impose et contrôle la nature et le contenu des informations collectées. La récente réglementation générale sur la protection des données, RGPD, adoptée au Parlement Européen et entrée en application le 25 mai 2018, est une illustration du renforcement du rôle de la CNIL et de l’Europe sur ce sujet. Ceci permet d’être raisonnablement confiant.

Et si ce sujet vous intéresse, sachez que dans les faits nous donnons tous accès à des données personnelles à d’autres organismes ou sociétés moins ou pas contrôlées, ou bien encore ayant des liens juridiques avec des sociétés basées en dehors de l’Europe et de ce fait soumises à d’autres réglementations. Le CLOUD Act (Lire l’article de Marianne), voté en douce en avril 2018 au Congrès des États-Unis, fait ainsi à peu près les mêmes choses que la disposition d’État d’Urgence en France en matière de protection des données personnelles : elle les bafoue sans vergogne au motif de la sécurité d’État. Si la situation le motive, sans même que vous puissiez vous en rendre compte, les autorités vont pouvoir venir fouiller dans absolument toutes vos données, sans avoir besoin de faire appel à un juge.

Ajout du 16/12/2009. Le Youtubeur Deus Es Silicium a fait un excellent travail de fact checking sur le compteur Linky :

https://youtu.be/wfLoiwe1fgA

Imprimer